Vie des marais

Les Marais d’Hier : Un Peu d’Histoire

Photo d'époque du marché au fleurs

En 52 avant JC, Avaricum, l’ancienne Bourges, est entourée de marécages presque de tous cotés. Jules César mettant le siège devant Avaricum le constate.

Du marécage au marais

Quelques dates :

Il le signalera dans son commentaire sur la guerre des Gaules (De Bello Gallico).

« En 1640, la Ville doit verser 60 000 livres pour la subsistance des gens de guerre du Roi. Elle décide de vendre une partie de ses communaux dans les marais.
Ils seront adjugés le 18 avril 1640 à des communautés religieuses, notables et bourgeois de la ville.
Cette date est considérée comme l’acte de naissance des marais de l’Yèvre. 
Cela a demandé près de 3 siècles pour réaliser les marais dont nous héritons.
Leur aménagement commence et quelques années plus tard naîtra une nouvelle profession à Bourges: « les MARETIERS » .En 1679, ils sont 70 inscrits au rôle de Jardiniers.
Ce sont des maraîchers professionnels, ils cultivaient légumes et chanvre.
En novembre 1789 l’Assemblée Constituante décrète que les biens du Clergé sont mis à disposition de la Nation.
C’est la multiplication du nombre de propriétaires. »

« En 1901 ils sont 120 à 130 dont les 2/3 issus de familles qui exerçaient au siècle précédent. »
« Marais et Moulins » Robert Charton 1984

Les maretiers ont écrit de longues pages de cette histoire des  marais.

Le déclin s’amorce…
Ils étaient encore 80 dans les années 1930 mais seulement une douzaine en 1950. Le dernier s’est arrêté en 1976.

Les particuliers

Ils ont toujours côtoyé les professionnels et les ont remplacé progressivement. Avec le développement industriel de Bourges au XIXème et début XXème siècle, arrive dans les marais une population nouvelle d’ouvriers, d’employés. Les guerres  et leur cortège de restrictions accroîssent l’intérêt des familles pour les marais.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments